Bref historique de la douance (Haut Potentiel Intellectuel/HPI) dans le monde

  • 1920-30 : Premières études scientifiques d’envergure sur l’intelligence et sur les individus doués qu’on définit alors comme ayant une intelligence très supérieure à la moyenne (Quotient Intellectuel ˃ 130; soit 2,3% de la population).
  • 1950-60 : Domaine de recherche en effervescence (p.ex. National Association of Gifted Children créée en 1954 aux États-Unis). Les connaissances scientifiques s’accumulent et démontrent que les enfants doués/HPI ont besoin d’une éducation adaptée à leurs besoins pour s’épanouir et contribuer pleinement au développement économique et social.
  • 1970-80 : La conceptualisation de la douance change au fil des découvertes scientifiques. Douance n’est plus synonyme d’intelligence ou de QI. Les définitions évoluent et d’importants modèles théoriques voient le jour (p.ex. Renzulli, Sternberg, Gagné). Selon les seuils utilités, on considère qu’entre 2,5% et 10% des enfants sont doués (c.-à-d. possédent des habiletés naturelles exceptionnelles) et talentueux (c.-à-d. possédant une maitrise remarquable de compétences).
  • Depuis les années 1990, des centres de recherches spécialisés œuvrent partout dans le monde afin d’approfondir nos connaissances scientifiques et guider nos interventions.
    • Création en 1988 du Belin-Blank Center attaché à l’Université de l’Iowa qui ouvrira, en 2010, un important centre international de recherche et d’intervention dédié aux enfants twice exceptional (doublement exceptionnels), c’est-à-dire doués avec trouble(s) associé(s) (p.ex. trouble apprentissage, TDAH, autisme).
  • Aujourd’hui, la majorité des pays industrialisés dans le monde et plusieurs provinces canadiennes reconnaissent les besoins particuliers des élèves doués et talentueux en les inscrivant dans leur loi sur l’éducation et en leur offrant différents niveaux de services adaptés et de programmes spécialisés (voir l’ANNEXE 1 pour des exemples).
  • D’ailleurs, cela fait plus de 40 ans que les définitions de la douance ne se basent plus sur un seul critère de sélection ni sur un seul QI. La recherche a démontré que la douance est le résultat d’un processus développemental qui découle de l’interaction dynamique entre les caractéristiques propres aux individus doués, c’est-à-dire :
    1. Des aptitudes supérieures à la moyenne, incluant l’intelligence générale mesurée par le QI, mais aussi les aptitudes spécifiques à un domaine (p.ex. compréhension et expression orale ou écrite, raisonnement logicomathématique, sciences, informatique, intelligence artificielle, musique, art, leadership).
    2. La créativité, c’est-à-dire la curiosité, la fluidité, la flexibilité et l’originalité de la pensée qui permettent notamment l’innovation, la découverte, la création et le changement (p.ex. en technologie, en sciences ou en arts).
    3. L’engagement, la motivation, la persévérance à la tâche, c’est-à-dire l’énergie consacrée au domaine d’intérêt, l’implication et la détermination.
  • Le développement de la douance et du talent est donc très loin des premières conceptions statiques, immuables, innées ou uniquement biologiques et socioéconomiques que certains en ont faites. En ce moment même, les chercheurs de partout dans le monde sont très actifs afin de trouver les facteurs qui favorisent le développement du plein potentiel des enfants doués et talentueux. Les études montrent que les enfants doués constituent un groupe très hétérogène avec une grande diversité d’aptitudes et de compétences. C’est pourquoi les définitions modernes de la douance tiennent compte de la diversité des enfants doués et de la nécessité de favoriser l’intégration de tous.
 
ANNEXE 1 La reconnaissance des besoins spéciaux des enfants doués (HPI) à l’extérieur du Québec
  Date d’entrée en vigueur : Type de reconnaissance
Provinces canadiennes, p.ex. :                  Ontario     1980 Définition de la surdouance par le Ministère de l’Éducation inscrite dans la loi sur l’éducation (82), devient l’une des 12 « anomalies » donnant accès à des programmes et des services adaptés. Voir par exemple : http://www.edu.gov.on.ca/fre/research/specEd_AERA_CSSE_fr.pdf
  Colombie-Britannique   1995 Élèves doués (exceptional gifts or talents) reconnus comme ayant des besoins particuliers par le Ministère de l’Éducation dans un amendement de la loi sur l’éducation (School Act, sections 75 and 168 (2) (t)). http://www.bced.gov.bc.ca/specialed/performance.pdf http://www2.gov.bc.ca/assets/gov/education/administration/legislation-policy/legislation/schoollaw/e/m150_89.pdf
  Alberta   2000 Caractéristiques intellectuelles de l’élève reconnues comme besoins particuliers dans la loi sur l’éducation (School Act, 47(1)). Définition de la douance (Giftedness) inscrite dans la politique d’éducation spéciale qui a suivi en 2004 : Standards for Special Education. http://www.edu.gov.on.ca/eng/document/policy/os/onschools_2017e.pdf
  Nouvelle-Écosse   2011 Le ministère de l’Éducation lance en 2011 la politique provinciale sur L’éducation des élèves doués et le développement des talents en ligne directe avec la Politique en matière d’éducation spéciale (2008) de la province. https://studentservices.ednet.ns.ca
États-Unis   1988 1994 2001 The Jacob Javits Gifted and Talented Students Education Act adopté par le gouvernement fédéral en 1988, renouvelé en tant que partie intégrante de The Elementary and Secondary Education Act en 1994, puis du No Child Left Behind Act en 2001. Budget fédéral alloué. En 2015, 37 États américains avaient une définition officielle de la douance et offraient différents niveaux de services aux enfants doués.   https://www.nagc.org/resources-publications/gifted-state/2014-2015-state-states-gifted-education
Europe, p.ex. : France   2002 2005         2003 Renouvelé en 2008 et 2013 Suite au rapport Delaubier en 2002 (La Scolarisation des enfants intellectuellement précoces), la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’École est modifiée en 2005 pour inclure : « Des aménagements appropriés sont prévus au profit des élèves intellectuellement précoces […] » (article 27 codifié L 321-4) http://www.ladocumentationfrancaise.fr/ var/storage/rapports-publics/024000190.pdf   L’Association française pour les enfants précoces (AFEP) est agréée par le ministère de l’Éducation nationale, en tant qu’association éducative complémentaire de l’enseignement public, pour former et accompagner les enseignants et les professionnels ainsi qu’accompagner les familles, grâce à son réseau de bénévoles organisé à travers le pays.
Asie, p.ex. : République de Corée   2000 La Gifted Education Promotion Law est adoptée et plusieurs mesures (budget, centres de recherche, ressources scolaires, etc.) sont mises en place pour offrir une éducation spécialisée aux élèves doués. Dai, D. Y., & Kuo, C. C. (2015). Gifted Education in Asia: Problems and Prospects. Charlotte, NC : IAP – Information Age Publishing.
Print Friendly, PDF & Email